L’Espagne va se doter du second supercalculateur le plus puissant du monde, à égalité avec un mastodonte japonais, capable d’atteindre les 40.000 milliards d’opérations à la seconde. Il sera basé en Catalogne et tournera sous Linux.

Url : Article complet
Site : zdnet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux