En n’intégrant pas à IE une règle de sécurité simple et utilisée depuis longtemps, Microsoft a laissé une porte grande ouverte aux pirates. C’est en tout cas l’avis d’un chercheur indépendant, relayé par le site SecurityFocus.

News complète

Site de news : Vnunet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux