SCO victime des indiscrétions de Word

C’est bien connu : les documents Word sont particulièrement indiscrets. Ils conservent la trace des commentaires et autres modifications apportées au texte, même une fois celles-ci effacées. Dernière victime en date de ces indiscrétions : SCO, qui utilise Word pour assigner ses victimes en justice.

Url : Article complet
Source : futura-science

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire