Avant toute nouvelle offensive juridique, la société préfère attendre les verdicts des deux principales affaires, qui l’opposent à IBM et Novell. Elle n’a guère d’autre choix: ses autres procédures sont suspendues et ses ressources sont limitées.

URL: Article complet
Source: Zdnet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux