Avr 21, 2014
362 Vues
0 0

Emmabuntus – Le numérique peut-il mettre en péril l’environnement ?

Ecrit par

emmabuntus« Vous le savez tous, Microsoft vient d’arrêter le support de Windows XP après 12 ans de services, et la société considère que 12 années, c’est très long au regard du taux de remplacement des téléphones et tablettes, mais il est encore utilisé par 30 % des ordinateurs dans le monde, et cet arrêt va entraîner le plus grand gaspillage écologique que notre civilisation n’a jamais connu, et cela sans la moindre levée de boucliers de l’opinion publique.

 Déjà l’utilisation du numérique à outrance dans nos sociétés modernes posent de gros problèmes environnementaux et sociaux à chacune des 5 étapes du cycle de vie de ces équipements d’après l’exposition du Groupe Ecoinfo du CNRS réalisée pour le Salon Primevère 2014, et en voici un rapide résumé alarmant :

  • Matières premières : l’épuisement géologique  nous avons déjà exploité 66 % de métaux rares facilement accessibles, et cela induit déjà des conflits (Congo) et sera source des conflits de demain.

  • Transports : l’accélérateur du changement climatique par l’émission de CO2.

  • Fabrication : le plus grand consommateur d’énergie fossile, ou il faut brûler de l’ordre de 600 fois le poids d’unepuce électronique contre 200 fois lors de son utilisation. Elle induit aussi des conditions de travail souvent inhumaines.

  • Utilisation : la consommation de l’équipement n’est que la partie visible de l’iceberg énergétique. L’ensemble de cette consommation représente 10 % de la consommation mondiale d’électricité, et si c’était un pays il serait le 5 ème consommateur mondial.

  • Déchets : le recyclage n’est qu’un mirage. Des 60 produits utilisés dans un smartphone uniquement 20 peuvent être récupérés avec les meilleures technologies du monde, et dans les faits c’est 4 ou 5 qui sont récupérés sur le 1/3 des déchets DEEE récupérés en France ! »

Source: Article complet – emmabuntus

Catégorie:
Distributions Linux · News

Laissez un commentaire

Menu Title