Juin 22, 2012
526 Vues
0 0

Fedora18, certaines mises à jours seront effectuées au redémarrage du système.

Ecrit par

Une proposition visant à intégrer une “Mises à jour hors ligne» dans Fedora 18 a été récemment approuvé par le Comité directeur Fedora Engineering. Dans certains cas, la prochaine version de Fedora (18)  installera les mises à jour logicielles lors du redémarrage du système, cela est semblable à la façon dont certaines mises à jour sont gérées sur Windows.

La fonctionnalité est conçue pour éviter les problèmes qui peuvent survenir avec certaines applications et des services, si elles ou les bibliothèques qu’ils utilisent, sont mis à jour alors qu’ils sont encore en cours d’utilisation. Au lieu d’installer les mises à jour logicielles directement, les paquets mis à jour sont sauvegardés dans un endroit spécial dans le système de fichiers. Quand un utilisateur redémarre son système après avoir sélectionné l’ option du menu “Redémarrer et installer les mises à jour”, ces mises à jour seront installées dans un “mode de mise à jour du système”, après quoi le système sera à nouveau redémarré.

Toutefois, cette fonctionnalité n’affecte que les utilisateurs qui mettent à jour leurs systèmes en utilisant gnome-packagekit; le processus de mise à jour via Yum restera inchangé. En outre, cette nouvelle procédure des mise à jour ne sera utilisé que pour les composants de base du système d’exploitation, pas pour les applications. De plus amples informations peuvent être trouvées dans un article sur le blog du développeur, Richard Hughes et  sur le wiki des développeurs de GNOME

Lors de sa dernière réunion, le Comité directeur a également approuvé Fedora diverses autres fonctionnalités pour Fedora 18, qui est programmé pour arriver en Novembre. Par exemple, lorsque vous utilisez GNOME, la configuration initiale du système après l’installation ne sera plus traitée via “firstboot”; à la place, la distribution va utiliser une solution alternative développée par le projet GNOME pour GNOME 3.6. En outre, les développeurs ont inclus le gestionnaire de paquets DNF, un fork de Yum qui a été développé comme un successeur possible de Yum. Certaines informations de débogage sera inclus dans les packages par défaut afin d’améliorer la qualité des rapports de bugs, et la distribution offrira un soutien Clojure prolongée.

Source : H-online

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title