Le programme Shared Source -permettant l’accessibilité au code source des logiciels Microsoft- n’est pas forcément un exemple de clarté. En effet, cette appellation chapeaute en réalité plusieurs programmes de licence, accordant des droits différents en fonction du logiciel et du statut de l’utilisateur. Microsoft a réalisé un effort de présentation, puisque les droits (Reference, Debug, Modify, Distribute, Commercialize) sont maintenant précisés par type de produit et/ou de client [1].
Microsoft introduit dans ce document sa nouvelle politique du « move to the middle » et, de ce fait, adoucit quelque peu sa position face au modèle Open Source. Le programme Shared Source vient de fêter son 1.000.000ème membre [2] !

Site : logiciellibre.net

Partagez cet article sur les réseaux sociaux