De la puce multimédia au processeur de réseaux de traitement de données. Après avoir fourni les outils pour réaliser du traitement massif de données numériques, Motorola semble vouloir proposer cette puissance de calcul sur une architecture permettant des traitements en réseau. Pour cela, le fondeur texan s’appuie désormais sur un bus ouvert, RapidIO, capable d’interconnecter tous les standards actuels.

Url: Article complet

Source: VNUNET

Partagez cet article sur les réseaux sociaux