Dans une lettre adressée à SCO Group, le P-DG de Novell répond aux accusations que l’éditeur porte contre IBM et le monde Linux. Il explique pourquoi SCO ne peut en aucune manière revendiquer la propriété d’Unix.

Laisser un commentaire