Dans une lettre adressée à SCO Group, le P-DG de Novell répond aux accusations que l’éditeur porte contre IBM et le monde Linux. Il explique pourquoi SCO ne peut en aucune manière revendiquer la propriété d’Unix.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux