Les neuf États favorables au renforcement des sanctions contre Microsoft font pression auprès de la juge en charge du dossier pour qu’elle n’octroie pas à l’éditeur le délai de 4 mois qu’il sollicite.

Site : ZDNet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux