« Un système libre sans modèle économique pertinent n’est pas un système viable – et Red Hat Linux devra revoir sa copie. Premier effet : la firme va fermer les portes de sa filiale de San Francisco. Les temps sont durs pour l’économie du libre. Non, vraiment, il ne fait pas bon porter un chapeau rouge dans les rues de San Francisco… »

« Interrogé par nos confrères de Wired, un ancien employé de Red Hat, qui a souhaité rester anonyme, témoigne : « L’idée de faire de l’argent avec Red Hat Linux n’était pas gagnée d’avance, loin s’en faut. Si cela avait dû marcher, pour autant que ce fût possible, il aurait fallu à Red Hat un management digne de ce nom. Une chute de 155 à 6 $ ne trompe pas : ce ‘business model’-là n’est pas viable ».  »

« Pour l’heure, tout va encore plutôt bien pour Red Hat, qui dispose encore de la rondelette somme de 320 millions de dollars devant elle. Mais l’expérience nous rappelle que la naguère moribonde Corel a tenu le même discours avant de vendre son âme à Microsoft. Pendant ce temps-là, dans les rues de San Francisco….  »

Article

Laisser un commentaire