Après Windows, c’est au tour de Linux d’être vulnérable à une attaque menée à l’aide d’images piégées. Un composant du système libre permet de prendre le contrôle à distance d’un ordinateur sous Linux à l’affichage d’une image. Là aussi, les correctifs nécessaires sont disponibles pour la plupart des distributions du système libre.

Url : Article complet
Source : lesnouvelles.net

Partagez cet article sur les réseaux sociaux