Les services publics doivent passer à Linux

Les institutions publiques ont de plus en plus le réflexe Linux. Ce système d’exploitation est la principale version libre concurrente de Windows. Pourtant, selon Claude Aronis, administrateur-délégué d’Alunys, PME bruxelloise spécialisée dans la recherche de solutions informatiques pour les entreprises, cette concurrence n’a pas lieu d’être.

La suite sur LeSoir.be

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire