Indétectable, elle permet à un assaillant de prendre le contrôle d’un ordinateur

Contrairement à ce que son nom laisse entendre, « Just Another Backdoor » (JAB) n’est pas un cheval de Troie comme les autres. Conçu pour effectuer des tests d’intrusion dans les réseaux d’entreprise, et présenté au récent Symposium sur la sécurité des technologies de l’information et de la communication (SSTIC) par Nicolas Grégoire, ingénieur sécurité à Exaprobe, JAB est en effet quasiment indétectable, et fonctionne dans quasiment tous les cas.

A la manière de celui de la mythologie grecque, un cheval de Troie, un trojan horse en VO, est un programme permettant de prendre le contrôle d’un ordinateur à distance.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux