Copie privée: le ministre de la Culture est pour «la limitation, mais sans dégradation de qualité»

Entre la protection des droits des auteurs et le droit pour l’usager à la copie privée, Jean-Jacques Aillagon semble vouloir ménager la chèvre et le chou. Son discours était pourtant plus tranché il y a neuf mois, devant les professionnels de la musique.

Utl : Article complet
Site : zdnet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux