Jan 16, 2003
401 Vues
0 0

Windows dévoile son code source à soixante gouvernements

Ecrit par

Dans le cadre de son Government Security Program (GSP), Microsoft accepte d’ouvrir le code source de son système d’exploitation Windows à destination des gouvernements et organisations internationales. Selon les derniers détails fournis à Paris par Microsoft France, une dizaine de pays ou d’institutions sont en train d’étudier cette proposition; la Russie et l’Otan ont déjà signé pour faire partie du programme.

Le GSP est l’idée de Craig Mundie, directeur technique de Microsoft. Découlant de son offensive Trustworthy Computing (littéralement “informatique digne de confiance”), qui prépare le terrain pour son futur OS Palladium, l’initiative GSP «vise à permettre aux gouvernements d’étudier le code source et d’avoir accès à certaines informations utiles, pour avoir toute confiance en la sécurité de la plate-forme Microsoft», explique Salah Dandan, responsable GSP à l’international.

Microsoft a déjà “qualifié” d’office soixante pays qui peuvent prétendre au GSP sans conditions (renseignement pris, la liste de ces pays n’est pas encore rendue publique). Il y a ensuite les pays exclus d’office, sous embargo des États-Unis, et tous les autres: pour avoir accès au programme, le gouvernement en question devra adresser une requête en ce sens à la filiale locale de Microsoft, nous a-t-on expliqué à Paris.

Le GSP donne accès aux codes source de Windows 2000/XP/Server 2003 et CE. Les gouvernements “accrédités” pourront les recompiler et les tester. Microsoft leur permettra également de consulter des documents concernant la sécurité qu’il ne dévoile jamais. Enfin, ils auront la possibilité de s’entretenir avec ses développeurs.

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title