« Le patron de l’éditeur français s’interroge dans une lettre ouverte sur les méthodes employées par Microsoft pour imposer Windows sur 17000 portables destinés à l’éducation nationale du Nigéria alors qu’il avait bel et bien emporté le contrat. »

Article complet – source: L’Express

Laisser un commentaire