Le chef du laboratoire d’informatique de l’université de Cambridge fait le point sur sur une idée reçue selon lui: les failles de sécurité ne sont pas une exclusivité des systèmes fermés. Mais il critique les initiatives des géants de l’informatique.

Url: Article complet

Source: ZDNET

Laisser un commentaire