Pour tenter de faire invalider le brevet d’Eolas qui menace son navigateur IE, Microsoft a trouvé un allié: le W3C. L’organe de normalisation du Web a demandé au bureau américain des brevets (PTO) de revoir celui d’Eolas, pour prouver son illégitimité.

Url : Article complet
Site : zdnet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux