Mar 5, 2002
285 Vues
0 0

SSSCA, le cauchemar en cinq lettres

Ecrit par

Ouh, il y a quelque chose de vraiment méchant qui est en train de se tramer aux États-Unis. Afin d’en finir une bonne fois pour toute avec le piratage, et particulièrement le piratage de films via Internet qui est soit-disant en train de faire perdre une fortune aux studios hollywoodiens, le Congrès Américain examine une proposition de loi, le Security System Standards and Certification Act qui aurait des conséquences absolument délirantes sur le monde informatique si elle était appliquée.

En gros, afin d’éviter les copies illégales, le SSSCA prévoit d’obliger tous les appareils électroniques et tous les logiciels à intégrer des systèmes de protection contre la copie. Le moindre baladeur CD, le moindre lecteur DVD, le moindre PC, le moindre soft devront ainsi être sécurisé jusqu’à l’os et ne pourront être commercialisés qu’avec l’aval d’une administration chargé de vérifier leur conformité à ces critères de lutte contre le piratage. Évidemment, l’utilisation d’appareils non conformes serait considérée comme un délit.

Si la loi passe, cela signifierait que les ricains n’auraient plus le droit de faire des choses toute bête comme se monter une machine avec des éléments achetés séparément, utiliser des logiciels en Open Source ou connecter au Net un PC non-sécurisé…

Les gros acteurs de l’industrie comme Microsoft et Intel sont en train de monter au créneau pour éviter la catastrophe (voir cet article de USA Today ), mais ils ont en face d’eux tout le secteur du divertissement, avec les PDG de Disney et de la 20th Century Fox en tête. Il faut savoir que le Congrès américain est très réceptif à ces gens-là (ce sont eux qui ont réussi à faire passer le très controversé Digital Millenium Act), et qu’il n’est donc pas impossible du tout, malgré l’énormité de la chose, que le SSSCA soit adopté. Ça promet…

Url: Article complet

Source: Joystick

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title