Construit pour simuler des explosions nucléaires en 3D, l’ASCI White n’est pas seulement l’ordinateur le plus puissant du monde, il est la preuve du savoir-faire d’IBM, et de l’hégémonie militaire des États-Unis.

Url: Article complet

Source: ZDNET

Laisser un commentaire