Dès jeudi, le numéro un mondial des logiciels tentera de convaincre le Tribunal de première instance de la Cour européenne de justice (C.E.J. ) de suspendre les «remèdes» imposés par Bruxelles.

Url : Article complet
Source : lalibre.be

Partagez cet article sur les réseaux sociaux