Selon une enquête interne, le personnel de l’OEB estime ne plus avoir assez de temps pour vérifier convenablement les brevets déposés. Une situation qui a toutes les chances de s’aggraver si la directive européenne sur les brevets est validée.

Url : Article complet
Site : zdnet.fr

Laisser un commentaire