Déc 18, 2001
443 Vues
0 0

Main Street ouvre ses portes à Linux

Ecrit par

C’était une grande année pour les grosses compagnies telles que ‘Utah’s Caldera International Inc.’, ‘Lineo’ et autres.

Celles qui n’ont pas fait faillite annoncaient des licenciements lorsque les investisseurs réalisaient que le construction autout d’un système d’exploitation libre n’étaient pas prêt pour une croissance agressive. La ‘Linux Hatchery’ pendant la dernière convention ‘Comdex’ acceuillait justement deux compagnies, en perte depuis ces derniers 150 ans. (note du “traducteur”: down from 150 last. years?).


Si bien que ce fut une surprise lorsque le solide programme aux couleurs du Pingouin se montra si populaire.Pendant que l’oiseau au ailes courtes était éjecté de Wall Street, il était le bienvenu sur Main Street comme un substitut valable par rapport aux softwares plus chers en compétitions, tel que Microsoft ou Sun Microsystems. Depuis des vendeurs de voitures en Floride à l’épicier du Cercle Arctique, les compagnies utilisent Linux pour faire tourner leur site web, pour la puissance des bases de données, faire l’inventaire, et les balances des livres de comptabilités.


‘It’s hard to say no to free’, dis Jeff Davis, directeur pour le ‘Standart School District’ à Bekersfield, en Californie. Le bas prix, la stabilité et la vitesse du matériel embarqué de compaq (désolé pour la pub) a convaincu Davis à selectionner le package par rapport à son rival ‘offert’ (quoi, micro$oft offre?) par Microsoft et Novel. De plus, il dit ‘c’est super-,super-configurable’ Remerciant la disponibilité du code source qui permet aux utilisateurs d’ajouter des choses ou de fixer des (?cafards) sans devoir attendre pour un upgrade.

Remarque: l’article est traduit de Linux today, d’un article provenant du ‘Salt Lake Tribune’ article original de Elise Ackerman

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title