Les choix informatiques des instances gouvernementales deviennent politiques lorsqu’ils favorisent les logiciels libres au détriment des éditeurs commerciaux. Protectionnistes et contraire aux régles édictées par l’OMC pour leurs détracteurs, ils inquiètent (doux euphémisme ! !) l’industrie informatique des Etats-Unis. Cet industrie s’organise donc en groupe de pression pour freiner l’adoption de lois favorisant le monde open source. C’est le rôle qui a été dévolu à Initiative for Software Choice (ISC), qui regroupe notamment Microsoft, Intel et Cisco Systems.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux