A l’instar de certains gouvernements ou collectivités locales, l’Etat du Massachusetts a défini une politique privilégiant les logiciels libres et les standards sur les solutions propriétaires. Et voilà que Microsoft s’inquiète d’une possible distorsion de concurrence !

Url : Article complet
Site : vnunet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux