« Incapable de rembourser ses dettes, le « patent troll » SCO Group a finalement déclaré faillite. Spécialisé dans l’acquisition de brevets informatiques, il vivait de la concession de ses licences et des dommages et intérêts réclamés lors d’innombrables procès. »

Source: clubic.com

Laisser un commentaire