Un buffer overflow à été découvert dans le telnetd de FreeBSD, ce qui permettrait d’executer du code arbitraire sous l’utilisateur qui run le telnetd (càd root). Cela fait quelques années que nous n’avons plus vu de faille dans un telnetd, la dernière étant sur Irix il y a assez longtemps.

Source: Securityfocus

Laisser un commentaire