Fév 9, 2004
260 Vues
0 0

Sécurité des logiciels libres : mythes et réalités

Ecrit par

Autrefois réservés aux « pros » de l’informatique, les logiciels libres deviennent de plus en plus populaires. Mais ils sont aussi les cibles des attaques de virus et des pirates.

Ils sont gratuits, offrent une alternative aux produits de Microsoft et ont la réputation d’être plus sûrs : de plus en plus de particuliers, entreprises ou administrations préfèrent pour ces raisons les logiciels libres. Souvent gratuits, mais aussi disponibles en version payante avec des services à valeur ajoutée, ces programmes sont le fruit d’un esprit « communautaire » : les utilisateurs ont la possibilité de les installer, de les copier, de les distribuer et de les modifier librement. Tout ceci sans avoir à demander l’autorisation de l’auteur. Une telle liberté permet certes de faire des économies, mais surtout d’adapter le produit à ses propres besoins et de développer de nouvelles applications. Le système d’exploitation Linux et son pingouin sont devenus le symbole des logiciels libres. Mais il existe plusieurs autres applications libres, comme le serveur web Apache, le logiciel de création numérique Gimp ou l’outil de cryptage PGP.

On recensait 10 millions d’utilisateurs de Linux dans le monde en 2000. Selon le cabinet d’étude IDC ce chiffre ne cesse d’augmenter. La part du « libre » dans le marché des logiciels augmenterait de 30 % par an. Dans un récent rapport, le Commissariat général du plan a même suggéré que « chaque fois que l’administration a le choix entre deux fonctions équivalentes, préférence devrait être donnée à des solutions libres ». Or, cette popularité a un prix : les pirates et créateurs de virus les prennent de plus en plus comme cible. Voici quelques « mythes » et réalités sur la sécurité des logiciels libres.

Source de l’article:
http://www.symantec.com/region/fr/resources/secu_mythe.html

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title