Les suites du dossier Microsoft, sanctionné par la Commission européenne en 2004 pour abus de position dominante, étaient jusqu’à présent traitées par la Cour de justice européenne (CEJ) où l’éditeur a déposé un recours. Mais cet épineux dossier vient de changer de mains.

Url : Article complet
Site : zdnet.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux