Sep 19, 2004
273 Vues
0 0

Microsoft plus offensif dans sa stratégie anti-Linux

Ecrit par

Changement de cible pour le géant des logiciels, qui veut donner un nouveau souffle à sa campagne de communication anti-Linux. Désormais, il visera directement les éditeurs tels que Red Hat ou Novell dans ses publicités comparatives.

Microsoft redéfinit l’angle de sa campagne de communication vantant les mérites de ses solutions serveurs, face aux systèmes d’exploitation GNU/Linux. Depuis son lancement en janvier dernier, cette campagne baptisée « Get the facts » (Les faits, rien que les faits) prenait pour cible le noyau Linux et les principaux OS du marché conçus autour. Désormais, la nouvelle tactique du géant de Redmond consistera à attaquer directement les sociétés concurrentes.

«Cela concernera moins Linux et plus les Red Hat, Novel et autre IBM», explique Martin Taylor, le responsable de la stratégie plates-formes de Microsoft au niveau mondial. Ainsi, sur la base de résultats d’études comparatives commanditées à des sociétés spécialisées, l’éditeur entend viser directement les solutions intégrées comme, par exemple, Red Hat Entreprise Linux.

Dans l’accroche également Microsoft rectifie le tir. Face aux solutions Linux et au modèle « open source », Taylor préfère se battre sur le terrain du coût de possession (TCO pour Total cost of ownership) que sur celui de la sécurité et de la sûreté des parcs informatiques. «Il se passera un certain temps avant que les consommateurs disent que Microsoft possède un avantage en matière de sécurité, probablement à cause des difficultés qu’ils ont rencontrées l’année écoulée», consent à dire Taylor, qui indique donc se sentir «plus à l’aise» en maniant l’argument économique.

Un nouveau responsable communication en Europe

Comme la première mouture de la campagne « Get the facts », ces nouvelles accroches marketing seront d’abord lancées aux États-Unis avant l’Europe et l’Asie. Dans la zone EMEA justement (Europe, Moyen Orient et Afrique), Microsoft a d’ailleurs nommé le 13 septembre un responsable des «stratégies plates-formes». Il s’agit d’Ashim Pal, un ancien de la société d’études Meta Group, où il occupait le poste de vice-président des recherches sur les technologies. Meta Group a été très souvent consulté par le géant des logiciels pour prouver techniquement et économiquement la supériorité de ses solutions face à l’épouvantail Linux.

Pour Ashim Pal, Linux en tant tel n’est pas forcément la cible prioritaire. «Il s’agit d’un concurrent, mais pas de notre unique concurrent», précise-t-il. Reste que le responsable veut adopter une communication «moins sur la défensive» avec des méthodes qui ont fait leur preuve dans d’autres domaines. «Que ce soit Linux ou du fromage, cela m’est égal», n’hésite-il pas à lancer. Une formule de communicant qui a au moins le mérite d’annoncer clairement la couleur de la communication de Microsoft dans les mois à venir.

Avec Stephen Shankland et Graeme Wearden de CNET News.com

http://fr.news.yahoo.com/040917/7/4228f.html

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title