Afin d’éviter de perdre un contrat, Microsoft, numéro un mondial des logiciels, a développé une stratégie de remises de prix quand il se trouve en compétition avec Linux, affirme l’International Herald Tribune dans son édition de jeudi.

Laisser un commentaire