Tel est en tout cas la prédiction faite par de traditionnels détracteurs du système d’exploitation au manchot. En réalité, aucun fournisseur (IBM, SuSE, Red Hat,…) ne souhaite cette fragmentation, d’où l’émergence de structures de coordination et de standardisation : Linux Standard Base, United Linux, Open Source Development Labs, … Mais quid des applications émergentes (calcul intensif, stockage, etc) ?

> Lire la suite : http://www.logiciellibre.net/news.php?ref=20040330

Laisser un commentaire