Oct 5, 2001
457 Vues
0 0

Les nouvelles licences des éditeurs sont mises en cause

Ecrit par

Les nouvelles licences des éditeurs sont mises en cause par les entreprises françaises. La raison : Au final, le doublement du prix des licences.

C’est ce premier octobre que les nouveaux contrats de licence de Microsoft. Pour les grandes entreprises françaises réunies au sein du Cigref, le Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises, il est inacceptable que les éditeurs de logiciels aient décidé de manière unilatérale de modifier les contrats de licence, et ce pour des délais irréalistes, e surtout sans contre-partie pour les clients.

Cette attitude est compréhensible. En fait les éditeurs de logiciels poussent leurs clients à changer les versions de leurs logiciels plus souvent. Ainsi, chez Microsoft, la nouvelle licence coûte 29% par an par rapport au prix d’une licence complète, et cette nouvelle licence, appelée ” software assurance “, est valable trois ans. C’est-à-dire que les entreprises doivent renouveler leurs licences tous les trois ans au lieu de tous les six ans jusqu’à présent. Le Cigref explique donc qu’en moyenne, cela double le prix des licences, une charge que beaucoup d’entreprises et de services publics ne pourront pas supporter du jour au lendemain.

De plus, pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle licence, il est indispensable aux entreprises de mettre leur parc à jour avant le 28 février 2002. Il s’agit-là de la plus vaste migration de l’histoire des parcs informatiques, une migration orchestrée, voire imposée par les éditeurs de logiciels.

Si le Cigref affirme qu’il est d’accord pour une négociation avec les éditeurs de logiciels et pour le mise en place de nouvelles tarifications, il lui semble que la situation actuelle est inadmissible et dangereuse pour les entreprises, tant au point de vue financier qu’informatique.

Source : RTBF

Catégorie:
News

Laissez un commentaire

Menu Title