« Quelques dizaines de milliers de PC zombies mènent une attaque de « force brute » pour s’infiltrer via des comptes « admin » dont les mots de passe n’ont pas été modifiés. »

Source: 01net.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux